Coiffeur : comment vous en sortir sans être traumatisée ?

Bienvenue surBien HabilléeSi vous êtes nouvelle ici, vous voudrez sans doute recevoir ma vidéo “Les 10 basiques de garde-robe à posséder pour être belle et Bien Habillée !” ?Cliquez pour voir la vidéo !
Coiffeur : comment vous en sortir sans être traumatisée ?

Le réflexe de nombre de femmes pour se sentir belle et séduisante ? Un petit saut chez le coiffeur ! Mais cette expérience peut vite virer au cauchemar et nous avons toutes vécues un jour ou l’autre un véritable désastre capillaire.

Combien d’entre nous ont eu envie de carré plongeant, de balayage, de tie and dye ou de touches de piano ? Combien ont placé entre les mains d’un coiffeur leur avenir capillaire, enthousiastes et inquiètes à chaque coup de ciseaux pour finir déçues, la tête en friche et le portefeuille anorexique ?

Alors, comment vous en sortir sans être traumatisée ? Deux précautions à prendre pour éviter ce triste scénario : bien connaître les types de prestations et préparer avec soin votre rendez-vous chez le coiffeur.

1) Do you speak coiffeur ?

Coupe, couleur, nuance, brushing… Il est parfois bien difficile de s’y retrouver parmi tous les termes techniques. En effet, dans la bouche du coiffeur, balayage, coloration, coupe garçonne, pixie, beach wave promettent de nous rendre époustouflante. Mais bien souvent ces termes ne désignent pas la même chose pour lui et pour nous.

Pour être en mesure de discuter avec votre coiffeur, il est donc essentiel de maîtriser le vocabulaire de la coiffure : vous serez ainsi en mesure de prendre vos décisions en connaissance de cause.

Coloration : mèches, balayages ou reflets ?

Nous savons toutes qu’il existe plusieurs sortes de colorations pour cheveux. Chacune d’entre elles utilise des produits et techniques spécifiques, avec un résultat plus ou moins couvrant.

La coloration permanente

La coloration permanente est encore aujourd’hui une technique très répandue : elle permet de modifier définitivement la couleur de la fibre capillaire, grâce à des produits oxydants. C’est donc l’option à retenir lorsque l’on souhaite modifier radicalement la couleur de ses cheveux, mais aussi pour couvrir les cheveux blancs lorsqu’ils représentent la moitié de la chevelure au moins.

Si cette technique a évolué, sachez toutefois qu’elle est assez traumatisante pour la fibre, car les produits chimiques utilisés sont assez agressifs. Il faudra donc accorder un soin tout particulier à vos cheveux après l’opération (bains d’huiles, masques etc.). Pour en savoir plus sur les faux pas à éviter, n’hésitez pas à consulter l’article Les 5 erreurs les plus courantes qui abîment vos cheveux.

Par conséquent, si vous le pouvez, tournez-vous vers des colorations naturelles, proposées par les enseignes comme Biocoiff. Dans tous les cas, vous devrez prévoir une retouche tous les deux à trois mois afin de masquer les racines.

madmoiZelle.com

La coloration semi-permanente

Egalement appelée ton sur ton, elle conviendra mieux à celles qui souhaitent uniquement apporter des reflets ou donner de la brillance à leur chevelure. Moins agressive, c’est une couleur qui s’estompe naturellement au bout de 6 à 8 shampoings. C’est une bonne option pour tester un changement progressif, mais aussi pour couvrir discrètement les premiers cheveux blancs.

Mèches et balayages

Ces 2 pratiques vont apporter de la lumière et sont conseillées à celles qui veulent un effet de relief. Quelle différence entre les 2 ?

  • Les mèches sont plus marquées, peuvent être blondes ou de n’importe quelle autre couleur, et s’appliquent à l’ensemble de la chevelure.
  • Le balayage, à l’inverse, reste plus diffus. Il s’effectue souvent sur des zones ciblées comme la bordure du visage. Nous le retrouvons sous différents noms en fonction des professionnels qui le proposent, tels que « effet soleil» ou « sunlight ».

femmesplus.fr

Les patines

Comme pour les meubles, le coloriste peut aussi faire une patine. Cela désigne un mélange de coloration, de shampoing et d’eau qu’il laisse poser une dizaine de minutes seulement. Cette méthode est souvent conseillée sur les cheveux déjà colorés.  Elle peut s’effectuer le jour même de votre coloration.

La patine a pour objectif d’augmenter la brillance des cheveux et de nuancer une couleur, pour masquer le coup de pinceau d’un balayage. Elle a aussi vocation à être employée entre deux colorations pour raviver les reflets.

Les Tie and Dye

Attention, il s’agit là d’un effet très « tendance », et chez BH nous nous méfions beaucoup des effets de mode… Les tie and dye ou ombré hair permettent de conserver sa couleur naturelle à la racine et sur le début des cheveux pour finir avec une autre couleur : par exemple, des racines brunes et des longueurs platine.

Quelle différence entre les 2 pratiques ? La première glisse d’une couleur à l’autre dans une sorte de fondu enchaîné. La seconde au contraire affiche une démarcation nette entre les 2 teintes. Le coiffeur peut soit jouer sur des nuances dans la même couleur comme par exemple du brun au châtain ou bien trancher avec des teintes rouges, cuivrées, blondes. Certains coloristes n’hésiteront pas à vous proposer des tons flashy : le rose, le jaune, le violet …

Je me permets de nouveau une mise en garde : ces techniques sont réservées aux cheveux longs ou mi-longs et plutôt aux très jeunes femmes. Encore une fois, elles sont à manier avec précaution, car elles peuvent vite donner un aspect peu élégant et mal entretenu. Ci-dessous, Drew Barrymore arbore un Tie and Dye franc sur des cheveux un trop courts : le résultat est décevant.

se coiffer pour un entretien couleur ratée

pinterest.com

Structurer sa coiffure : adopter la bonne coupe

La question de la coupe est étroitement liée à la notion de volume. Sur des cheveux mi-longs, les coupes pleines, droites, conviennent parfaitement à condition d’avoir déjà du volume à la base. Si au contraire vos cheveux sont un peu plats, il faudra adopter une coupe permettant de restructurer les volumes.

Les coupes plongeantes

Les coupes plongeantes consistent à couper les cheveux plus courts au niveau de la nuque que devant. Attention, néanmoins, pour que le résultat soit esthétique, il faut veiller à éviter un contraste trop important. Les mèches longues ne doivent pas dépasser la longueur du menton. Les mèches courtes ne doivent jamais remonter plus haut que les lobes d’oreilles.

doctissimo.fr

Le dégradé

Avec le dégradé, le coiffeur enlève de la longueur progressivement. Il coupera donc des mèches de différentes tailles pour apporter de la légèreté et du volume. En complément, il est possible d’effiler les cheveux pour diminuer l’épaisseur de certaines zones.

DesignMag.fr

Les coupes courtes

Les coupes courtes ont elles aussi des appellations et des techniques bien précises à maîtriser avant de les demander.

La coupe garçonne, aussi parfois appelée « boyish » ou encore « tomboy », s’inspire des coupes masculines. Très courte, dégradée, parfois déstructurée, elle se décline avec ou sans frange, sur cheveux lisses ou frisés. En fonction du brushing choisi, elle peut vous conférer une allure soit très classique, soit très moderne.

coupe à la garçonne

femmeactuelle.fr

Pratique et modulable, la « pixie » provient du nom d’un célèbre mannequin anglais. Il s’agit d’une coupe arrondie, légèrement dégradée avec une mèche plus longue sur le devant. En fonction de la manière de la coiffer, elle permet de composer différents looks, des plus sages aux plus rebelles.

huffingtonpost.fr

Les boucles : permanentes ou temporaires

On rêve toujours de ce que l’on n’a pas ! Boucler des cheveux lisses ou lisser des cheveux crépus est une option possible, bien entendu. Mais là encore, il est préférable d’opter pour des solutions temporaires.

En effet, le lissage ou la permanente abîment beaucoup la fibre capillaire. Ces deux techniques emploient des produits très agressifs qui vont rendre le cheveu fragile et à terme, lui faire perdre son éclat. En revanche, fers à boucler et produits coiffants permettent de jouer sur la nature et l’aspect des boucles au gré de vos envies.

Découvrir Léon
Attention
Toutes les techniques qui consistent à lisser ou boucler vos cheveux à long terme peuvent les abîmer considérablement. Privilégiez les effets temporaires des fers et sprays coiffants.

Des anglaises produisent un résultat sophistiqué, un tantinet rétro. Pour les réaliser les coiffeurs enroulent de larges mèches autour d’un fer. Puis les laissent ensuite refroidir sans y toucher  afin de leur conférer un maximum de rebond.

lexpress.fr

Pour obtenir de simples ondulations, les professionnels emploient la même technique. Cependant, ils détendent les boucles après les avoir formées sur le fer, en passant leurs doigts dans vos cheveux.  Ou bien ils peuvent utiliser une sorte de gaufrier pour effet plus structuré.

Enfin, le “beach wave“, littéralement « ondulations de plage », est censé évoquer l’action du sel et du vent sur les cheveux. Il répond à une recherche de style plus naturel. Pour obtenir cet effet, les professionnels recourent à des poudres ou des eaux salées qui matifient les cheveux. Ensuite ils les sèchent en les frottant dans les mains pour leur donner du mouvement. Puis ils laissent ressortir quelques mèches.

Si vous souhaitez plus de conseils à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article : 5 idées de coiffure pour cheveux bouclés.

Frange ou mèche : habiller correctement son front

Là encore il ne faut pas les confondre pour se prémunir d’une déception : la frange ou la mèche ? Chacune correspond à un style différent.

La mèche, se porte assez longue et dépasse sous les yeux. Elle est en général renvoyée d’un côté du visage.  Elle donne à la coiffure un effet asymétrique, plutôt contemporain.

ados.fr

La frange peut être épaisse ou effilée, elle vient se positionner sur le front et s’arrête aux sourcils. Elle peut même parfois être plus courte. Elle confère à la coiffure un caractère graphique et plus figé. Tout en soulignant le regard elle constitue le camouflage idéal pour les rides du front.

rougeframboise.com

2) Préparer son rendez-vous chez le coiffeur

Sachez ce que vous voulez

Un coiffeur est un professionnel de la beauté : son travail consiste donc à vous mettre en valeur, selon vos envies. Mais, un salon de coiffure est aussi un commerce : à moins d’avoir instauré une véritable relation de confiance, on n’hésitera pas à vous proposer des prestations plus chères, afin de faire monter l’addition…

comment choisir son coiffeur

marieclaire.fr

Mon premier conseil est donc d’arriver avec une idée relativement précise de ce que vous voulez : rafraîchir votre coupe ? Donner un peu de lumière ? Couper vos pointes pour permettre à vos cheveux de pousser sainement ? Plus vous serez claire avec vous-même, plus il sera facile de tenir vos positions !

Deuxièmement, ne dites JAMAIS à un coiffeur : « Je ne sais pas, je veux changer de tête » ! C’est la porte ouverte à toutes les dérives ! D’abord, je déconseille les changements radicaux : il vous faudra du temps pour apprivoiser votre nouveau style… Pour passer du long au très court, du brun au platine, allez-y par étapes.

Même si vous pensez n’avoir aucune idée de ce qui vous va, prenez le temps de réunir des photos de coupes, de couleurs que vous aimez. Elles vous permettront de discuter avec votre coiffeur, qui pourra vous conseiller en fonction de la nature de vos cheveux ou de la forme de votre visage.

Pour vous aider à choisir, je vous recommande l’article d’Audrey : Comment trouver son style de coiffure ?

Choisir son coiffeur

Premièrement, je crois que malheureusement, un bon coiffeur se paie… Il existe des tas d’enseignes proposant des forfaits coupe-couleur-brushing pour un prix dérisoire. Même si on peut y rencontrer un professionnel habile, la qualité est rarement au rendez-vous : couleur qui dégorge, coupe ratée, faite à la va-vite, produits agressifs. Mieux vaut tout de même éviter ce genre de salons et se tourner vers des enseignes réputées.

Cependant, si aller chez le coiffeur implique un certain budget, vous n’êtes pas obligées de dépenser tout votre salaire ! Le mieux est vous renseigner en amont : lisez des commentaires sur les forums, demandez à votre entourage, aux femmes dont vous admirez la coupe de cheveux l’adresse de leur coiffeur.

Découvrir Léon
Petit conseil
Il est préférable de choisir un professionnel formé à la morpho-coiffure. Il saura ainsi vous conseiller sur la coupe la plus adaptée à la nature de vos cheveux, mais aussi à la forme de votre visage.

Côté budget, sachez également qu’il existe des options pour faire baisser la facture. La première : servir de modèle. Attention toutefois, quitte à devenir un cobaye autant devenir celui d’un coiffeur chevronné ! La seconde, réserver via des plateformes proposant de remplir les créneaux horaires vides de coiffeurs qualifiés et sélectionnés. C’est le cas de www.leciseau.fr

Enfin, dernier conseil : essayez de conserver votre coiffeur. Même excellent, un professionnel n’est pas devin : il ne sait pas comment vos cheveux vont réagir à tel pigment, à quelle vitesse vos cheveux poussent etc. Au fil du temps, il vous connaîtra de mieux en mieux et deviendra plus à même de vous conseiller et de choisir les meilleures options pour vous.

J’espère que ces conseils vous permettront de vous faire, couper, brusher, colorer et balayer les cheveux, sereines et sans appréhension !

Image de couverture : Coiffure Elsa & Co

Juliette Team BH
À propos de : Juliette Team BH
Voir tous les articles de : Juliette Team BH
BienvenueBienvenue
Vous reprendrez bien une dose de style ?

Je vous envoie mon kit de survie Bien Habillée directement dans votre boite mail ! C'est cadeau de ma part ;)

Et recevez mes conseils directement dans votre boite mail chaque dimanche. Et si cela ne vous plait pas ? Pas de problème, vous pouvez vous désinscrire en un clic !

Commentaires
21
Réagir à l'article

  • Florence26 Août 2018 - 09h08

    Bonjour Juliette,merci de nous éclairer de ces judicieux conseils! Effectivement,lorsque je me rends chez le coiffeur,il a tendance à faire un peu de zèle : me coupe trop court 🙁 désormais je vais lui faire bien comprendre: une coupe plongeante nette 🙂 Bonne journée à toi!

    • Marina Team BHà Florence05 Sep 2018 - 12h09

      Bonjour Florence,

      Et oui, les coiffeurs adorent couper, alors ils raccourcissent parfois un peu trop à notre goût 😉

      Marina

  • Fanny26 Août 2018 - 09h08

    C’est drôle que l’article sorte ce jour ! J’ai été chez le coiffeur hier après 5 mois de maltraitance capillaire et un déménagement dans une nouvelle ville. Donc difficile pour moi de choisir un coiffeur. Je me suis fiée aux avis sur internet sur plusieurs sites et surtout (!) j’y ai passé une tête pour prendre rdv histoire de jeter un œil au salon et aux coiffeuses et de prendre le pouls comme on dit. J’évite les grandes chaînes. Je ressors toujours un peu voire très déçue. En ce qui concerne ma technique pour tester un coiffeur : je sais ce que je recherche et je ne change que la coupe ou bien que la couleur. En l’occurrence j’avais besoin de neutraliser des reflets acajou et d’avoir une couleur ton ton sur ton avec mes racines pour un entretien facile. Ma coloriste a été au top. Elle a été de très bon conseil et m’a bien expliqué quelles nuances seraient les plus adaptées et pourquoi. Et le résultat est à la hauteur de mes attentes. Et oui je confirme : la qualité se paye. Mais je préfère dépenser plus et ne pas ressortir avec une couleur mal faite ou une coupe difficile à entretenir. Qui plus est pour avoir eu l’habitude des chaînes il y a de cela quelques années je paye le même prix sauf que (1) je passe à l’heure (2) on prend le temps de discuter avec moi de mes attentes et du résultat possible (3) la coiffeuse est souriante et agréable elle ne me parle pas sèchement et (4) le lien privilégié avec une coiffeuse qui connaît nos cheveux se crée plus facilement car les petits salons ne changent pas si fréquemment d’employés. Pour celles qui paniquent un peu avant le coiffeur : j’étais comme vous. Pour une mèche trop courte je pouvais en pleurer. L’an dernier j’ai eu les cheveux courts pour la première fois. Un choc positif. Un cheveu repousse et une couleur se rattrape. Maintenant je me détends et au lieu de me faire de la bile je profite du thé qu’on m’offre de l’ambiance papotage qui règne et de la chaleur du sèche cheveux.

    • Marina Team BHà Fanny05 Sep 2018 - 12h09

      Merci beaucoup Fanny d’avoir partagé votre expérience avec les lectrices de Bien Habillée. Grâce à vous, on voit l’importance de garder les idées claires et de relativiser aussi. A très bientôt 🙂

      Marina

  • Valerie26 Août 2018 - 10h08

    Bonjour Juliette,
    Merci pour cet article très intéressant!
    En arrivant dans une nouvelle ville j’ai eu la chance d’etre conseillée pour choisir un salon de coiffure; et j’avoue que ma coiffeuse est géniale! C’est un vrai personnage, intéressante et elle a compris ce que je cherchais! À chaque fois que j’y vais c’est un vrai moment de plaisir. Quand on va dans son salon, vous ne voyez pas ce qu’elle fait avec ses ciseaux, le fateuil étant placé de manière à ce qu’aucune glace ne reflète votre visage. Et j’avoue que cela me plait ! Je suis toujours hyper contente de ma coupe et ma coiffeuse me comprend de mieux en mieux maintenant; au bout d’un an elle sait comment mon cheveu va réagir et, comme vous le dites, on a une vraie relation de confiance !
    Bon WE !

    • Marina Team BHà Valerie05 Sep 2018 - 12h09

      Quelle chance d’avoir établi une telle relation avec votre coiffeuse. C’est super d’aller chez le coiffeur en toute confiance, c’est un vrai moment de bien-être dans ce cas-là. Merci pour votre commentaire 🙂

      Marina

  • Angevine4926 Août 2018 - 12h08

    Bonjour,

    Cela fait des années que le coiffeur ne m’ a pas vu. Je me fais couper les cheveux 2 ou 3 fois par an.
    Depuis un an, plus de colorations, j’ ai des cheveux plutot sel que poivre tant pis. Prenant de nombreux médicaments, mes cheveux sont tombés par poignet à chaque fois que j’ ai eu un pépins de santé. Aussi, j’ ai arrêté les colorations de toute façon je ne supporte plus l’ odeur des produits ( c’ est la raison pour laquelle, je ne vais plus chez le coiffeur).
    Depuis l’ hiver dernier, je mets des bonnets que j’ ai tricoté. Franchement, je change de bonnet comme de coiffure. Mais j’ ai toujours le plaisir de coiffer ma fille de 12 ans qui a des cheveux jusque sous les omoplates.

    Comme vous le dites, c’ est vrai que c’ est agréable de se faire chouchouter, masser le cuir chevelu, coiffer. Bon j’ ai souvent été déçu car je n’ étais pas conseillé sur ce qu’ il m’ allait ou pas. Mais les cheveux cela repoussent.

    Bon week end

    • Marina Team BHà Angevine4905 Sep 2018 - 12h09

      Effectivement, les cheveux sont très révélateurs de notre état de santé (ou de nos états d’âme !). C’est super d’avoir trouvé cette alternative avec les bonnets. Belle journée.

      Marina

  • Mélès26 Août 2018 - 20h08

    Je suis un peu dubitative. Il y a dix ans j’ai fait un conseil en images mais la coupe ne ‘a pas du tout plu. Je trouvais le résultat trop vieux pour moi et je ne pouvais plus m’attacher les cheveux. Du coup j’ai tout coupe court. Maintenant j’ai réussi à repartir sur un carré dégradé avec une frangeais tant pis pour ceux qui trouvent que cela vieillit je me rendrai pousser les cheveux longs et je n’irai plus jamais chez le coiffeur.

  • élisa26 Août 2018 - 21h08

    bonsoir , merci pour l article très interessant , justement j ‘ai toujours eu des problème avec des coiffeurs , car malheureusement , ils coupent un peu n importe quoi , d un coté plus court que l autre , etc…
    le problème c’est que je suis sourde , je suis obliger d enlever mes appareils du coup , je n entend plus rien impossible de communiquer , en général je lui montre une image , une fois une stagiaire m a couper autrement que sur la photo que je lui ai montrer, j’etais furieuse .
    j’avais une voisine qui etait une ex coiffeuse , elle m a meme prévenue de faire très attention avec les coiffeurs ils font tous pour nous rendre insatisfaite pour retourner encore et encore c’est du commerce c’est comme des vetements de pietres qualités qui doit etre renouveler a chaque fois .
    j’avais une coiffeuse très douée , une reussite total couleur et la coupe une perle rare mais malheureusement elle est partie vivre a lyon trèes déçue
    et j ‘ai laisser pousser mes cheveux blancs et je coupe moi meme et la seule coiffure sans risque c’est le carré car c’est obliger de couper de la meme longueur de chaque coté car ça se verrait vite le défaut
    merci pour l article et je comprend maintenant qu il faut utiliser de bon vocabulaire et que le coiffeur prenne le temps de nous connaitre . très interessant merci bonne soirée

    • Floriane Team BHà élisa29 Août 2018 - 07h08

      Hello Elisa,

      Merci beaucoup pour ce partage, nous sommes ravies que cet article t’ait plu. Effectivement il est important d’être très précise et ferme quand on exprime ce qu’on souhaite comme coupe.
      A très bientôt !

  • Mimi27 Août 2018 - 11h08

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces explications. Personnellement, ma priorité en coiffure, c’est “facile à coiffer”. Et c’est le critère que je fais passer en priorité. Du coup je me retrouve avec une coupe simple et banale. Dans mes rêves j’aimerais bien une coiffure plus jolie, mais je n’ai ni le temps ni la patience pour m’occuper de mes cheveux.

    • Floriane Team BHà Mimi29 Août 2018 - 07h08

      Coucou Mimi,
      Merci pour ton commentaire et ton partage. Tu peux aussi utiliser des petits accessoires à cheveux qui te permettent d’avoir une coiffure stylée en un tour de main.
      A très vite,
      Bises

  • Marivero27 Août 2018 - 18h08

    Des beaux cheveux une calamité? C’est un peu mon expérience, j’ai -merci la nature – une belle masse de cheveux sains et épais. Quand je vais chez le coiffeur ce serait plutôt cris de joie du professionnel enfin de quoi s’amuser! Pendant quelques années j’ai vraiment laissé la main à une coiffeuse coloriste qui s’est “lâché” avec des résultats assez surprenants mais toujours réussis techniquement sauf que…. je suis tout sauf uen fashionista 😉 je voulais juste un truc simple….. bon j’étais jeune ça m’amusait…
    Maintenant que j’ai décidé de laisser mes cheveux faire leur vie, ils sont devenus parfaitement gris….Et je ne trouve pas de coiffeur capable d’écouter mes souhaits ( “pas de coupe au rasoir, pas de couleurs” ) Alors je me débrouille seule -c’est momoche-, je rêve d’avoir une vraie coupe mais je n’ose plus franchir la porte d’un coiffeur….:( A croire que passé 50 ans, on n’intéresse plus les coiffeurs!

    • Floriane Team BHà Marivero29 Août 2018 - 07h08

      Hello Marivero,

      Si tu n’as pas encore trouvé ta “perle” de coiffeur, renseigne-toi auprès de tes amies, lis les avis sur Internet en te dirigeant peut-être vers des salons plus naturels de type Biocoiff.

      A très bientôt sur Bien Habillée

  • Véronique28 Août 2018 - 12h08

    Moi j’avoue que c’est très compliqué si bien que j’y vais le plus rarement possible car j’ai peur…
    Il faut dire que me suis tournée depuis quelques années avec des choix bien arrêtés pour mes cheveux : utiliser des produits cleans ou corrects, pas de couleur (je garde mes mèches qui commencent à griser), plus d’appareils chauffants, etc… Résultats : dès cheveux plus forts mais aussi devenus avec le temps ondulés voir indisciplinés.
    Pour trouver de bons coiffeurs c’est le parcours du combattants surtout dans des petites villes ou on trouve plutôt des enseignes lambdas. Pour ce genre de cheveux, soit on me coup très court pour enlever mes boucles, soit on dégrade et là je n’ai plus de cheveux (car j’ai le cheveu fin) avec la galère de l’entretien les jours suivants. Ma dernière expérience était une coiffeuse pour les afros/cheveux frisés, bouclés et là ça été la révélation mais elle déménage donc retour à la case départ. A bientôt

    • Floriane Team BHà Véronique29 Août 2018 - 06h08

      Merci Véronique pour ce partage !
      Effectivement, quand on trouve un bon coiffeur on a envie de s’y attacher et on y retourne beaucoup plus facilement 🙂 Peut-être demande-lui si elle a quelqu’un à te recommander ?
      A très bientôt sur le blog
      Bises

      • Véroniqueà Floriane Team BH29 Août 2018 - 09h08

        Effectivement, c’est exactement ce que j’ai fais ! Elle m’en a conseillée une qui apparemment utilise des produits naturels (même la coloration). Pour l’instant, je lui ai acheté un produit pour garder mes boucles définies les sur-lendemain de shampoings et le produit est top. En plus, la coiffeuse est frisée mais je ne sais pas si c’est naturel. J’irai dès que j’en ressentirais le besoin en espérant que….. A bientôt…

  • Frederique Platano29 Août 2018 - 11h08

    J ai opte pour l alternance, j ai deux coiffeuses, chacune a sa personnalite, je ne dis pas qu elles apprecient, mais j avais remarque qu une fois sur deux je n etais pas tout a fait satisfaite, une me fait des meches magnifiques, mais n innove pas souvent en coupe, j aime changer de tete, a l autre je lui laisse parfois carte blanche .

  • Wassila31 Oct 2018 - 09h10

    Bonjour je suis tomber sur votre site et j aurais une question en faite … j avais fais deux fois des meches à 2 semaine d intervalles car une première coiffeuse m avait rater puis une autre me les a re faite … mes cheveux ont pris un gros coup ils sont devenus ensuite secs et très cassante depuis 7 ans lol j ai plus rien fait et j ai pris soin de mes cehevux aujourd’hui ils ont repris leurs nature ils sont beaux parfois je les comprends pad trop lol ils sont secs après la douche puis le lendemain soyeux .. ?! Sinon ça va bref je voudrais changer de tête aujoudui et j ai peur de tuer mes cheveux la coiffeuse ma dis que c’est produits sensibilise le cheveu mais ce ne sont pas les plus dangereux … je me suis dis je fais une couleur puis je re prendrais soin de mes cheveux avec bains huile etc qu en pensez vous ? Dois je rester naturelle ou je peut prendre le risque de faire une patine ou une couleur ? Est ce que ça va mes tuer ou j arriverais à les reprendre ? Merci de votre comprehension

    • Marina Team BHà Wassila05 Nov 2018 - 22h11

      Hello Wassila,

      IL existe aujourd’hui même en salon de coiffure des produits colorants d’origine végétale, qui sont de très bonne qualité et respectueux des cheveux (et des poumons !). Si cela fait 7 ans, je pense que tu peux tenter. Je prendrais des compléments alimentaires un peu avant, histoire de mettre toutes les chances de mon côté 😉 Et ensuite, effectivement, bains d’huile et compagnie. A bientôt sur Bien Habillée !

      Marina