5 étapes pour se sortir du burn-out maternel

Bienvenue surBien HabilléeSi vous êtes nouvelle ici, vous voudrez sans doute recevoir ma vidéo “Les 10 basiques de garde-robe à posséder pour être belle et Bien Habillée !” ?Cliquez pour voir la vidéo !
5 étapes pour se sortir du burn-out maternel

Je sais bien ce que vous faites. Vous êtes en train de jeter l’éponge.

Vous êtes épuisée, stressée, découragée. Vous souffrez d’un cruel manque de reconnaissance et de soutien. Vous vous sentez seule, on ne vous entend pas. Vous faites tout ce que vous pouvez pour satisfaire votre famille, mais ce n’est jamais assez. Vous finissez par vous dévaloriser, vos actions et votre image de vous en pâtissent. Vous êtes à bout.

Je suis aussi passée par là et dans cet article, je vais vous expliquer les 5 étapes qui m’ont permis de sortir du burn-out maternel et de profiter d’une vie de famille épanouie.

Je suis Vanessa Mangavel, coach en burn-out maternel et j’aide des centaines de femmes depuis 2018 à se débarrasser du surmenage, et retrouver le temps de profiter de ce qui compte pour elles, sans sacrifier le reste de leur vie.

Pour faire le point sur votre état de surmenage et recevoir mes premières recommandations, vous êtes libre de passer votre test offert : Êtes-vous proche du burnout maternel ?

La première étape pour vous sortir du burnout maternel va être d’identifier clairement les facteurs stress les plus urgents de votre quotidien. Je vais vous expliquer comment faire tout de suite.

Puis un peu plus loin dans l’article, nous allons voir comment lâcher prise, réorganiser votre temps pour vous débarrasser de votre fatigue, et comment mettre en place un système de récompense pour contrer le manque de reconnaissance dont vous êtes victime.

Je vous préviens tout de suite, la lecture de cet article risque de provoquer un déclic.

1) Le bilan : Identifiez vos principales sources de stress

Chaque femme est différente et réceptive à des facteurs stresseurs diversifiés. Que ce soit un stress lié à votre organisation, à la qualité de vos relations familiales, à votre confiance en vous ou à votre fatigue, vous avez besoin d’identifier les plus urgents des vôtres pour les rectifier efficacement sans perdre de temps. La prise de conscience est un premier pas nécessaire vers un mieux-être.

Pour ce faire, vous allez tout de suite vous munir d’une feuille, d’un stylo, et sélectionner les stress dans la liste ci-après qui vous touchent le plus.

Stress d’organisation :

  • la surcharge de travail,
  • les contraintes de temps,
  • le multitâches,
  • la disponibilité permanente,
  • le manque de contrôle,
  • l’imprévisibilité,
  • les priorités mal définies,
  • l’attente et la perte de temps.

Stress relationnel :

  • le manque de reconnaissance, de gratification,
  • le manque de dialogue,
  • les feed-back négatifs,
  • le manque de soutien social,
  • le regard des autres,
  • l’absence ou la désimplication du père.

Stress lié à l’énergie :

  • le manque de sommeil,
  • le bruit,
  • la lassitude,
  • l’hygiène alimentaire,
  • le manque d’activité physique,
  • le manque de plaisir.

Stress lié au manque de confiance en soi :

  • l’absence de droit à l’erreur,
  • le poids des responsabilités,
  • le manque de formation pratique,
  • la culpabilité,
  • le rejet de son image post grossesse.

Chacun de ces points est traîté sur le blog Girlsmater.com et mes articles vous aideront à démarrer un travail efficace pour éliminer ces stress de votre quotidien.

Ensuite, l’étape suivante est de lâcher prise. Cette étape est fondamentale pour pouvoir passer à l’étape 3. Je vous explique maintenant pourquoi.

2) Puis lâchez prise en 3 points

Identifier et comprendre vos sources de stress est un bon début, mais sans lâcher prise, vos ajustements seront vains et continueront de vous épuiser.

Dû au contexte social, sens du devoir ou sentiment de culpabilité, nous les femmes, nous infligeons volontiers une pression supplémentaire dont on n’a souvent même pas conscience.

Le problème est que plus vous vous imposez de pression, moins vous résolvez les problèmes, plus vous vous imposez de pression, etc. et vous continuez ainsi jusqu’à l’épuisement, le découragement, et mettez le cap droit sur le burn-out maternel.

unsplash.com

Pour sortir de ce cercle et avant de passer à l’étape 3, vous avez besoin de faire 3 choses :

1- Autorisez-vous l’échec (voire cherchez-le)

Une maman qui échoue est une maman qui apprend. Saviez-vous qu’un enfant tombe et se relève en moyenne 2000 fois avant de savoir marcher ?

Chaque échec est une opportunité de vous améliorer. Que ce soit avec vos enfants, votre conjoint, votre cercle social ou encore votre job. Celle qui ne tente rien de nouveau ne risque pas de se tromper, et ne risque donc pas d’apprendre à devenir une mère encore meilleure.

Pensez-y quand vous ferez votre prochaine gaffe éducative 😉 et respirez.

2- Vous ne contrôlez pas tout. Acceptez-le.

Une situation où vous n’avez pas le contrôle est par définition, une situation où vous êtes impuissante et n’avez pas d’autre choix que de faire avec. Les imprévus sont clés dans votre absence de contrôle.

C’est frustrant. Et stressant. Je sais.

Donc lorsqu’un imprévu se présente et décale votre planning, acceptez de ne pas tout boucler dans la journée et reportez vos tâches à un autre jour.

En travaillant sur la définition de vos priorités et en prévoyant une marge de 30% de votre temps dédiée aux imprévus, vous tamponnerez les interruptions et subirez moins le manque de contrôle.

3- Enterrez votre culpabilité

Nous les femmes, avons souvent tendance à confondre culpabilité et responsabilité.

La culpabilité vous entraîne dans des ruminations stériles et vous empêche de profiter de l’instant présent.

La responsabilité en revanche vous invite à vous connecter à ce que vous ressentez et vous pousse à l’action et la résolution.

Ainsi nous ressentons de la culpabilité pour tout et n’importe quoi, sans grand espoir d’amélioration, puisque nous sommes davantage dans le ressenti que dans l’action.

Pour vous en débarrasser, posez-vous donc ces 2 questions simples :

  • Ai-je blessé quelqu’un ?
  • Puis-je y faire quelque chose ?

Si vous répondez “non” à une seule d’entre elles, lâchez prise. Vous n’avez aucune raison de vous prendre la tête.

Vous êtes maintenant prête pour l’étape suivante : vous organiser intelligemment pour vous dégager du temps. Cette étape est cruciale pour installer de nouvelles habitudes vertueuses. Je vous en parle maintenant.

Lorsqu’un imprévu se présente et décale votre planning, acceptez de ne pas tout boucler dans la journée et reportez vos tâches à un autre jour.

3) Ensuite, dégagez-vous du temps intelligemment

Je sais bien ce que vous faites.

Vous allez chercher des conseils d’organisation et de productivité sur la toile pour avoir le temps d’en faire toujours plus.

C’est intuitif, certes, mais c’est une grave erreur qui vous mène droit au burn-out maternel.

unsplash.com

Ici, on va chercher un moyen de vous dégager du temps, mais pour en faire moins et surtout mieux. L’idée est d’arriver à vous offrir des créneaux dans votre journée où installer de nouvelles bonnes habitudes, soulageantes et épanouissantes. Nous verrons quelles habitudes à l’étape 4.

Pour ce faire, je vous propose d’aller consulter mon article Mère débordée : 3 astuces productivité qui forcent l’admiration de votre conjoint.

Vous y découvrirez les 3 conseils les plus accessibles, pratiques et efficaces pour vous dégager du temps quotidiennement sans vous prendre la tête.

Nous y arrivons enfin. La 4e étape pour vous sortir du burn-out maternel est de profiter de ce temps retrouvé pour installer de nouvelles habitudes épanouissantes et regagner de l’énergie. Cette étape est essentielle pour pérenniser vos efforts et ne pas sombrer en dépression.

4) Utilisez le temps retrouvé intelligemment pour vous débarrasser de votre fatigue

Avec les 3 astuces productivité que vous venez de découvrir, vous avez maintenant gagné une marge de temps considérable à réinvestir à profit.

Et croyez-moi, si vous voulez vous débarrasser de votre fatigue, vous n’allez pas gaspiller ce temps en activités chronophages et inutiles. Vous allez installer de nouvelles habitudes vertueuses pour regagner l’énergie dont vous manquez cruellement.

unsplash.com

Parce que la fatigue chronique est autant une cause qu’une conséquence dangereusement responsable des cas de burn-out maternel. Vous avez donc besoin de l’éliminer.

Et pour ce faire, vous allez tout simplement prendre un peu de ce temps retrouvé pour aller consulter cet article : 19 raisons qui font que vous êtes tout le temps fatiguée.

Vous allez y découvrir des exercices concrets appliqués par les mères qui sortent du burn-out maternel. Ça risque de vous étonner.

Enfin, la dernière étape est aussi LA plus importante. Vous allez installer un système de récompense et de gratification pour contrer les effets pervers du manque de reconnaissance. Cette étape est clé, je vous la donne maintenant.

5) Enfin, installez un système de récompense pour contrer le manque de reconnaissance

Cette étape est clé parce que le manque de gratitude et de reconnaissance pour les mères est l’un des tout premiers facteurs responsables du burn-out maternel.

Or nous avons finalement assez peu de contrôle sur la reconnaissance que nous offre ou non notre entourage. Nous en souffrons assez.

unsplash.com

Alors, à défaut de recevoir de la gratitude de l’extérieur, vous allez vous en offrir. Et je vais vous expliquer comment tout de suite.

Vous allez dans un premier temps prendre une feuille de papier et un stylo. Notez-y toutes les activités ou petits cadeaux qui vous feraient plaisir. Voici quelques idées pour vous y aider :

  • une sortie avec des copines
  • une jolie robe
  • un rouge à lèvres
  • un dîner en amoureux
  • un weekend à la campagne
  • un roman
  • une manucure
  • une coupe de cheveux
  • une initiation à la kizomba
  • un concert de votre artiste préféré

Une fois que c’est fait, vous allez décider d’une fréquence à laquelle vous offrir ces récompenses. Il peut s’agir de vous récompenser d’une fin de semaine bouclée, d’un gros objectif atteint ou d’une fin de mois compliquée.

L’important est de marquer le coup régulièrement pour vous offrir la reconnaissance dont vous avez besoin et savourer un sentiment de réussite et d’accomplissement.

Attention, ne suivez pas cette méthode en 5 étapes avant de faire ça…

Si ce n’est pas déjà fait, la toute première chose à faire est de savoir si oui ou non, vous êtes concernée par le burn-out maternel en passant le test ici : Êtes-vous proche du burn-out maternel ?

Parce que ce test va vous faire un déclic.

Sans ce déclic, vous ne profiterez pas au mieux de ma méthode.

Sans prise de conscience, vous allez décrocher de mes conseils.

Et si vous décrochez de ces conseils, ce sera long et difficile. Voire vous ne sortirez pas de cette spirale.

Je le sais, car je suis moi-même passée par le burn-out. Les conseils que je vous donne aujourd’hui, je les ai moi-même éprouvés, testés et validés.

Passez le test et vous serez fixée dans moins de 7 minutes.

7 petites minutes pour vous vous offrir l’une des plus belles formes de reconnaissance qui soit : L’autorisation d’être heureuse.

Emma
À propos de : Emma
Passionnée de mode et de bijoux depuis mon enfance, j'aime conseiller mes amies et clientes dans le choix de leurs tenues... et je me suis dit qu'il était temps de compiler tous mes conseils sur ce blog !
Voir tous les articles de : Emma
BienvenueBienvenue
Vous reprendrez bien une dose de style ?

Je vous envoie mon kit de survie Bien Habillée directement dans votre boite mail ! C'est cadeau de ma part ;)

Et recevez mes conseils directement dans votre boite mail chaque dimanche. Et si cela ne vous plait pas ? Pas de problème, vous pouvez vous désinscrire en un clic !

Commentaires
2
Réagir à l'article

  • Sylvaine06 Oct 2019 - 10h10

    Quel dommage de ne pas vous avoir lu plus tôt, cela aurait peut-être éviter une séparation.

    • Emmaà Sylvaine07 Oct 2019 - 09h10

      Je suis désolée .. Je te conseille d’aller voir le blog de Vanessa pour aller plus loin. Merci pour ton commentaire, on t’envoie plein de bonnes ondes. <3