Pourquoi la surconsommation de vêtements nuit à votre style ?

Bienvenue surBien HabilléeSi vous êtes nouvelle ici, vous voudrez sans doute recevoir ma vidéo “Les 10 basiques de garde-robe à posséder pour être belle et Bien Habillée !” ?Cliquez pour voir la vidéo !
Pourquoi la surconsommation de vêtements nuit à votre style ?

A l’heure de la consommation effrénée qui provoque de grosses accumulations ou rotations de vêtements selon les personnes, pourquoi est-ce si difficile de trouver son style ? Pourquoi est-ce qu’on continue de dire que nous n’avons rien à nous mettre ? Pourquoi est-ce qu’on a le sentiment de ne jamais avoir un style qui en jette ?
Et si ces multiples dépenses vous desservaient ? Vous en doutez ? Lisez donc les quelques lignes qui vont suivre pour découvrir pourquoi la surconsommation de vêtements nuit à votre style !

1) Les origines de la surconsommation de vêtements

  • La société

    La société a érigé la consommation comme une finalité, comme un but à atteindre. Comme nous travaillons dur, nous méritons des récompenses, de nous faire plaisir et c’est là que les achats interviennent. On vous fait croire que l’achat de jolis bijoux ou de sacs à main vous rendra davantage heureuse. Que sans eux, vous ne pouvez être pleinement une femme épanouie et radieuse. On les propose en solutions radicales pour atteindre le bonheur.

    Publicité Dior

    Or, si l’on sait qu’acheter des escarpins provoque quelques heures de bonheur, on sait aussi qu’il n’est pas durable. La consommation agit comme un pansement sur une plaie non soignée.

  • Un mal-être non traité

    La consommation à l’excès est souvent liée à un manque que vous cherchez à combler par l’acte d’achat. Cependant cela ne répondra jamais à votre problématique. Il est important de vous questionner si vous voulez reprendre la main sur vos dépenses et éviter d’être dépendantes. La prochaine fois qu’une nouvelle envie se fait sentir posez-vous la question suivante : qu’est-ce que je cherche à combler en moi ? Notez que la surconsommation est souvent liée à des carences affectives.

    Nospensees.fr

    Cherchez à occuper votre esprit : loisirs créatifs, visite à une amie… jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Vous verrez qu’il est possible de la chasser de votre esprit. L’affection de votre entourage vous apportera davantage qu’un énième petit haut qui ne vous procurera qu’une heure de satisfaction.

    Découvrir Léon
    Attention à ne pas tomber dans les excès :
    La surconsommation est souvent liée à des carences affectives.

     

    Notez que si votre vie est équilibrée, vous n’aurez nullement besoin de céder aux sirènes des boutiques… Si elle est suffisamment remplie d’activités ou d’un métier ayant pour vous du sens, vous éprouvez nettement moins le besoin de « posséder ».

    N’hésitez pas à relire l’article suivant qui offre des pistes pour renouer avec le bien-être : “Comment se sentir belle ?”

  • Les mauvais modèles de référence

    En effet les réseaux sociaux, notamment à travers les blogueuses, conduisent à vouloir toujours acheter plus. Vous comparez votre penderie à celle d’une personne qui change de tenue tous les jours, dont la plupart des articles sont offerts par les marques et dont la somme mensuelle allouée aux dépenses vestimentaires représente votre budget annuel.

    Comme elles présentent tous les jours des nouveautés, vous avez le sentiment que votre penderie est dépassée, qu’il faut en changer l’intégralité et vous vous mettez à songer d’ores et déjà à vos futurs achats. Bref vous ne profitez pas de votre penderie actuelle et développez de nouveaux besoins qui n’en sont pas vraiment. Pensez-vous qu’une douzième robe fleurie soit si utile que cela ?

    De même, vous pouvez être séduite par une jolie publicité dans un magazine sur un mannequin qui prône la taille 34 et dont le corps aura été retouché pour provoquer davantage de rêve.

    Les blogueuses s’adressent à l’ensemble de la population, elles ont cependant occulté une chose fondamentale : la morphologie. Ce qui leur va ne vous ira pas forcément. Leurs vêtements sont faits pour elles mais pas forcément pour le reste de la population. Elles provoquent des envies que vous ne pourrez peut-être jamais satisfaire. Elles génèrent frustration et mal-être : et si je faisais un régime, comme ça je pourrais porter les mêmes vêtements qu’elle ? Sauf que la bonne question est la suivante : comment composer des tenues en accord avec ma morphologie et mes envies ?

    Marieclaire.fr

    Le constat est sans appel : en matière de style on ne pense plus par soi. Plutôt que de s’inspirer et d’élaborer seule ses compositions, on copie. Cependant, où êtes-vous dans tout cela ? Qu’avez-vous fait de votre créativité ? Etes-vous sûre que si vous ne l’aviez pas vu portée, vous auriez acheté cette pièce de vous-même ? Le concept d’influenceurs a été créé car on a rapidement compris qu’il y avait des personnes influençables. Chaque être étant unique, pourquoi faudrait-il entrer dans un moule commun en gommant sa personnalité ?

    Découvrir Léon
    Attention à vos modèles :
    Les blogueuses s’adressent à l’ensemble de la population, elles ont cependant occulté une chose fondamentale : la morphologie.

    Coupez-vous de temps à autre des réseaux, cherchez à penser par vous-même, faites des associations seules. Trompez-vous s’il le faut. Ce n’est pas grave ! Ce qui l’est, c’est de ne jamais vouloir se tromper et se mettre une pression inutile pour s’habiller.

2) Les effets dévastateurs de la surconsommation

On parle de surconsommation quand on achète plus que nécessaire. Quand nous créons sans cesse de nouveaux besoins et que nous estimons ne jamais en avoir assez. Nous ne vous interdirons jamais de vous faire plaisir en achetant des vêtements de temps à autre ou en cas de besoin, cependant nous sommes contre une consommation excessive. La philosophie de Bien Habillée est d’ailleurs d’acheter moins mais mieux.

  • Les compulsions vestimentaires

    Quand on rentre dans la spirale de la surconsommation on développe un besoin inévitable d’acheter à tout prix. Un peu comme une personne accro au sucre. A peine le premier gâteau fini, elle pense déjà à enchaîner le deuxième. A force de céder aux compulsions, il devient difficile de les maîtriser. Cette non-maîtrise conduit à acheter des choses avec moins de réflexion et donc d’exigence. Que va-t-il se passer par la suite : vous allez le porter une fois et regretter votre achat qui va finir au fond de votre placard sans même être utilisé.

Film : Le diable s’habille en prada

  • Un accroissement du mal-être

    Surconsommer peut avoir des effets des effets délétères sur votre compte en banque. Peut-être que pour certaines personnes ce n’est pas un problème, mais pour d’autres c’est potentiellement le budget vacances qui risque d’en pâtir.

    Lorsque vous faites la queue à la caisse du magasin, vous vous sentez dans un état euphorique. La musique est propice à la détente, vous vous imaginez déjà dans cette nouvelle pièce, les gens autour de vous s’agitent, bref vous êtes au summum du bien-être, mais que se passe-t-il une fois rentrée chez vous ? Peut-être allez-vous commencer à éprouver des regrets, vous dire : mais pourquoi j’ai encore acheté ? Je me mets en difficulté financière. Ce haut il n’est pas si joli finalement.

    Femmesdaujourdhui.be

    Le pire reste à venir : ces nouvelles pièces qui étaient censées provoquer un bonheur sans précédent, eh bien vous vous apercevez qu’au bout de quelques heures elles échouent cruellement dans ce nouveau rôle.

  • La penderie au bord de l’explosion

    Si lorsqu’on ouvre votre penderie, on se croit dans une boutique vintage : des vêtements qui s’accumulent, manquent d’aération, il faut fouiller pour s’y retrouver… C’est que vous avez trop de vêtements.

    C’est bien simple : si vous passez plus de 5 minutes à trouver votre tenue du jour, c’est soit parce que votre penderie n’est pas bien rangée et/ou soit parce que vous avez des vêtements en surnombre et vous vous y perdez et/ou que vous n’avez pas les bonnes pièces.

    Je vous conseille la relecture de l’article suivant dans la même continuité : “Mon seul et unique conseil pour gagner en style”

    Ragazzamoderna.it

    Une penderie épurée, avec uniquement des pièces que vous aimez porter est l’objectif final à atteindre. Et oui, contre toute attente, vous éprouverez moins de difficultés à vous y retrouver et ne composerez des tenues qu’avec des vêtements qui vous plaisent.

3) Les solutions pour agir sur la surconsommation de vêtements

  • Tenir à jour des listes

    Ces listes doivent comporter uniquement les vêtements qui vous manquent et éventuellement, un vêtement jocker qui pourra être votre coup de cœur. Si les articles que vous voyez ne se trouvent pas sur votre liste, eh bien vous passez tout simplement votre chemin.

    Instagram : creativebyolivejuice

  • Une vie à la hauteur de vos attentes

    Posez-vous les bonnes questions : là, en ce moment, quels sont vos rêves enfouis ? Quelles sont les choses que vous ne prenez jamais le temps de faire ? Qu’est-ce qui vous procure de la joie ?

    Depuis combien de temps ne vous êtes-vous pas réellement questionnée sur vos envies. Ne pensez-vous pas qu’il est temps de réinvestir ce temps perdu à faire du shopping dans des choses qui ont réellement du sens pour vous ? Depuis quand n’avez-vous pas passé un moment privilégié avec vos enfants ou un tête à tête avec votre amoureux ?

    Vk.com

    Comme disait Guillaume Apollinaire : “il est grand temps de rallumer les étoiles”.

  • Renouer avec le manque

    A l’ère où la surconsommation n’existait pas encore, vous souvenez-vous de la joie éprouvée lorsque vous receviez enfin votre colis de La Redoute ? Ou bien lors de vos deux virées annuelles, l’exaltation ressentie à l’idée d’acquérir quelques nouvelles pièces ?
    N’aviez-vous pas l’impression que vous aimiez vos pièces beaucoup plus longtemps ? Que la lassitude intervenait bien plus tard ?

    Les éclaireuses

    Des études ont été faites sur des personnes ayant gagné au loto. Il se trouve qu’après avoir empoché une grosse somme d’argent, les gagnants deviennent insensibles aux bonheurs simples. Pire encore, une fois l’euphorie retombée juste après la cagnotte, ils ne seraient pas plus heureux que des personnes ordinaires.

    Donc, à partir de ce constat, ne pensez-vous pas que recréer des situations de manque avec du shopping occasionnel vous procurerait davantage de plaisir ?
    Savez-vous ce qui me ferait le plus plaisir ? Que nous levions la culpabilité autour de la consommation et que vous, nos lectrices, nous fassiez part de votre expérience à ce sujet. Avez-vous déjà été dans ce cas ? Avez-vous découvert l’origine ? Quelles solutions avez-vous pu trouver ?

    Image de profil : les éclaireuses

Audrey Team BH
À propos de : Audrey Team BH
Jeune Trentenaire passionnée de mode depuis le berceau et qui croque la vie à pleines dents . Tournée vers les autres, je préfère partager mes astuces mode plutôt que de les garder égoïstement pour moi. Mes dires seront toujours en accord avec mes pensées et je m'obstine à ne pas suivre tous les diktats de la mode car ils sont nombreux et nous empêchent tout simplement d'être nous.
Voir tous les articles de : Audrey Team BH
BienvenueBienvenue
Vous reprendrez bien une dose de style ?

Je vous envoie mon kit de survie Bien Habillée directement dans votre boite mail ! C'est cadeau de ma part ;)

Et recevez mes conseils directement dans votre boite mail chaque dimanche. Et si cela ne vous plait pas ? Pas de problème, vous pouvez vous désinscrire en un clic !

Commentaires
57
Réagir à l'article

  • Diana12 Août 2018 - 09h08

    Merci pour ce très bel article qui est parfaitement en accord avec mon état d’esprit actuel, j’ai réussi a effrener la soif de shopping “pour faire des bonnes affaires pendant les soldes ” car au bout de 3 heures de course dans les boutiques j’ai compris que finalement je n’avais besoin de rien. Du coup mon budget shopping a servi à gâter mes enfants et mon mari ce qui m’a procuré beaucoup plus de satisfaction !
    Maintenant je me pose toujours quelques questions avant de passer en caisse : est ce que j’en ai vraiment besoin ? Dans quel but je fais cet achat ? Quelle sera vraiment l’utilité de ce produit ? Et surtout j’ai enfin compris que je possède déjà tout ce dont j’ai besoin, alors se faire plaisir parfois oui, mais de manière réfléchie , et ce qui compte le plus pour moi, c’est de trouver des pièces dans lesquelles je suis vraiment à l’aise, pour être admiré je compte sur ma personnalité 🙂
    Gros bisous et encore merci pour cet article ! !!

    • Audrey Team BHà Diana13 Août 2018 - 12h08

      Hello Diana

      Merci beaucoup pour ton retour.
      Bravo pour ton questionnement car il est très juste.
      Je te souhaite un très bel été
      Bises
      Audrey

  • Jocelyne12 Août 2018 - 09h08

    Bonjour. C’est bien simple, j’ai l’impression que l’article a été écrit pour moi, en pensant à moi. Ça résume tout!
    J’essaie depuis quelque temps de vider mes armoires mais les mauvaises habitudes reviennent vite et je rachète de nouveau. J’ai lu de nombreux articles que je m’efforce de mettre en application mais ça reste encore très difficile.
    Merci pour cet article.

    • Audrey Team BHà Jocelyne13 Août 2018 - 12h08

      Hello Jocelyne

      Tu sais beaucoup de femmes le sont. Je pars du principe que quand on se rend compte de nos difficultés, on a déjà parcouru une partie du chemin…le reste suivra naturellement.
      Je te souhaite un très bel été
      bises
      Audrey

  • Jallet12 Août 2018 - 10h08

    Bonjour Emma,
    En relisant votre article sur la morphologie, je n’arrive pas a trouver dans les enseignes de robes portefeuille.
    Auriez vous un site internet ou enseignes à me conseiller?
    Je vous remercie.
    Bonne journée
    Nathalie

    • Marina Team BHà Jallet04 Sep 2018 - 23h09

      Bonjour Nathalie,

      Diane von Furstenberg est la prêtresse de la robe portefeuille. Faute de budget, on peut regarder en seconde main ou en ventes privées. Selon les collections, on peut en trouver des plus ou moins modernes/graphiques/bohème chez Zara, H&M, La Redoute, Sezane, One Step, Ba&sh, Bel Air, Rouje. A très vite

      Marina

  • Onehundred12 Août 2018 - 10h08

    Superbe article !!

    • Audrey Team BHà Onehundred13 Août 2018 - 12h08

      Hello Sandrine

      Merci beaucoup c’est adorable
      bises
      Audrey

  • Florence12 Août 2018 - 10h08

    bonjour Audrey,c’est totalement vrai ce que tu a écris : d’abord,les blogueuses ensuite les magasines nous mettent tous sur le mauvais chemin du bien être! Et le trop d’habits dans les placards! Si bien que les soldes d’été,je n’ai acheté aucun article! Et j’espère m’y tenir sur le bon chemin 🙂 merci à toi et bonne journée!

    • Audrey Team BHà Florence13 Août 2018 - 12h08

      Hello Florence

      Merci beaucoup pour ton retour. Je t’envoie tout plein de bonnes ondes afin de résister aux sirènes de la consommation 😉
      Très bel été à toi.
      Bises
      Audrey

  • Angelasjorettas12 Août 2018 - 11h08

    Merci beaucoup pour vos conseils, je pense que je me suis sortie de justesse, ça m’a emmener a vendre des bijoux fantaisies et rencontrer des gens

    • Audrey Team BHà Angelasjorettas13 Août 2018 - 12h08

      Hello Angelasjorettas

      Merci beaucoup pour ton retour.
      Je te souhaite un très bel été
      bise
      Audrey

  • Mipole12 Août 2018 - 12h08

    Bonjour Audrey, Bonjour Emma,
    Je souscris complètement à cet article et j’évite la surconsommation de vêtements/chaussures/accessoires depuis deux années environ. Ce changement s’est fait progressivement après lecture attentive de vos différents articles. Je “joue” à une obligation d’appliquer au moins un conseil de chacun d’eux. ça marche et je m’en porte dix fois mieux et mon budget également ! De plus je me sens super bien dans ma peau et mes enfants surtout, me complimentent souvent sur mes tenues et ma coiffure (j’ai 64 ans et depuis plus d’un an maintenant, j’assume mes cheveux blancs en leur accordant toute mon attention !). Mon dressing est bien rangé et n’explose plus de pièces inutiles. De plus, j’ai appris à personnaliser et associer différemment, certaines d’entre elles. Que du plaisir et du bonheur. Merci de nos rendez-vous dominicaux et bonne continuation à vous

    • Audrey Team BHà Mipole13 Août 2018 - 12h08

      Hello Mipole

      Nous sommes ravies de voir que tu appliques les conseils du blog, c’est une vraie satisfaction.
      Très bel été à toi.
      Bises
      Audrey

  • Maria12 Août 2018 - 13h08

    Coucou Audrey, excellent article comme d’habitude . Je suis totalement d’accord avec toi, tous ces vêtements qui dorment dans mon armoire, malgré que j’ai fais le tri! Comment savoir si je dois garder telle ou telle pièce, je me dis que peut être elle me servira pour plus tard! Aurais tu des conseils à me donner pour garder vraiment les pièces qui me plaisent et qui surtout me sont utiles? J’avoue que Je suis un peu perdue

    • Audrey Team BHà Maria13 Août 2018 - 12h08

      Hello Maria

      Je te recommande la lecture de l’article concernant la méthode Marie Kondo : “La magie du rangement de Marie Kondo”
      Cela devrait t’apporter des réponses à tes questions.
      Bises
      Audrey

  • Ivone12 Août 2018 - 13h08

    Bonjour Audrey, magnifigue article tout en profondeur !
    J’apprécie que tu as relevé que consommer vient compenser des manques affectifs. Plus je danse la salsa, plus je me sens en forme, plus je passe du bon temps avec mes copines, plus je me sens joyeuse, plus de temps je joue avec mes filleuls, plus je ris et …moins je fais de shopping et plus je me crée des beaux souvenirs.
    Je me souviens aussi qu’à 18-20 ans j’attendais les soldes d’été et d’hiver … pour acheter de belles pièces. Je réfléchissais au contenu de ma « garde-robe » (c’est le mot ancien pour dressing ) et j’achetais avec un plaisir réel de très belles pièces. La qualité, la finition, les tissus étaient supérieurs …
    Alors les filles, que faites-vous pour acheter intelligent et éviter les achats compulsifs ?
    Bisou.

    • Audrey Team BHà Ivone13 Août 2018 - 12h08

      Hello Ivone

      Merci beaucoup, cela me touche vraiment.
      Tu as tout compris : apporter du sens à sa vie finit toujours par nous éloigner des sirènes de la consommation.
      Je te souhaite un très bel été.
      Bises
      Audrey

  • A.12 Août 2018 - 14h08

    Bonjour Audrey, moi aussi je me soigne ;-)! Pendant deux ans, j’ai eu une grosse phase de compensation. J’allais à l’étranger chez une “amie” qui a une boutique de vêtements et je rentrais à chaque fois avec 15 pièces (4x par an). Dans ce pays, tout le monde autour de mon amie s’habillait comme elle, avec des vêtements très “edgy” et j’étais influencée. De plus, elle me proposait des facilités de paiement et je finissais systématiquement avec un trou sur ma carte de crédit. Je rentrais ensuite chez moi et ne portais qu’un quart des vêtements achetés (je travaille dans un village à la campagne ;-)).

    Un jour, mon copain m’a demandé de calculer combien de vêtements je n’avais pas mis et leur prix. J’ai bonne mémoire, j’ai fait la liste et cela m’a définitivement calmée…Plusieurs milliers d’euros ! Depuis 1 an, j’ai été super sage, j’ai beaucoup économisé(je suis fière de moi), je commande par Internet pour éviter l’influence des vendeuses et “s’il y a un doute, il n’y a pas de doute” et je renvoie ! J’achète peu mais bien. Et il m’arrive même d’annuler ma commande sur Internet avant qu’elle ne parte de l’entrepôt.
    Je dois dire que je n’achète rien dans les magasins de fast fashion et cela m’aide beaucoup.
    Merci pour cet article ! Gros bisous

    • Audrey Team BHà A.13 Août 2018 - 12h08

      Hello Anne

      Merci beaucoup pour ce partage.
      Je suis aussi fière de toi car ce n’est pas si évident que cela de remettre en cause ses habitudes.
      Très bel été
      bises
      Audrey

  • Sosobio12 Août 2018 - 14h08

    Merci Audrey pour cet article très intéressant. De par mes convictions écologiques et un tout petit budget, j’ai décidé de n’acheter que d’occasion ça limite énormément… Quelquefois mon compagnon m’offre une tenue mais cela fait plusieurs années maintenant que je n’ai pas acheté un vêtement neuf… Et puis cette standardisation m’énerve maintenant (où qu’on aille on trouve : Mim, Camaïeu, Naf-Naf, Morgan pour les femmes et pour les hommes Jules et Célio, et pour les enfants “Orchestra”…) C’est quelque chose qui me met très en colère ! Je caricature à peine… Alors je reste fidèle à mon dépot-vente et comme je vais rarement dans cette ville je ne suis pas tentée…
    A bientôt

    • Audrey Team BHà Sosobio13 Août 2018 - 12h08

      Hello Sophie

      C’est juste génial de donner une seconde vie aux vêtements.
      Un grand bravo à toi : tu suis avant tout tes convictions et ne te laisses pas influencer.
      Je te souhaite un très bel été
      Bises
      Audrey

  • Corail12 Août 2018 - 15h08

    Bonjour Emma,
    Voilà un article profond, c’est bien de se poser, de réfléchir, donner su sens … Mais pour moi, le problème ne se pose plus depuis que je suis vos conseils ; comme je suis beaucoup plus à l’aise pour associer les couleurs, je retrouve des pépites dans ma garde robe, qui est effectivement largement suffisante pour faire face à toutes les situations ! Et finalement, c’est bien agréable de porter des vêtements que l’on connait bien, par exemple, on sait tout de suite sur quel haut compter pour ne pas avoir trop chaud, ou pour un décolleté modéré, l’associer éventuellement à un adorable débardeur pour maitriser la transparence …
    Par contre je me suis construite une imposante collection de soutien gorges, qui justement me permettent de ressortir toutes sortes de robes, ou petits hauts, en me mettant en valeur. Avant (BH), j’achetais beaucoup en ayant l’impression de n’avoir rien à me mettre ; maintenant, grâce à vos conseils, je construits mes tenues avec ce que j’ai, j’ai compris que c’est l’ensemble de la tenue qui compte, l’association des pièces, que je maîtrise bien mieux. Mais comme j’ai toujours tout choisi très soigneusement, je ressors mes achats – que je sais enfin porter ! – avec un grand plaisir. Voilà .. Par contre, morphologiquement, il a eu un avant bébés et après bébés, j’ai dû refaire toute ma garde-robe, même en chaussure, j’ai pris une demi taille !
    Encore merci pour vos articles, je les attends avec impatience et les lis avec beaucoup d’intérêt, comme vos guides.

    • Audrey Team BHà Corail13 Août 2018 - 12h08

      Hello Christine

      Merci d’avoir pris le temps de partager avec nous ta routine style.
      C’est fabuleux de constater que tu as une garde-robe efficace et qui te procure de la joie.
      Je te souhaite un très bel été.
      bises
      Audrey

    • Coraà Corail16 Août 2018 - 16h08

      Oui, moi aussi je rentre dans une période “après 2e bébé”! Mais je compte bien relire les conseils de “Bien Habillée” avant de faire des achats ! Merci beaucoup pour vos conseils éclairants, et le temps que vous y consacrez pour nous !

  • muriel12 Août 2018 - 17h08

    Très bel article .oui je me reconnais a 100% .

    • Audrey Team BHà muriel13 Août 2018 - 12h08

      Hello Muriel

      Merci beaucoup tu es adorable

      Bises

      Audrey

  • Geneviève ROUSSE12 Août 2018 - 19h08

    En effet lorsque l’on n’est pas bien dans sa tête le shopping paraît être une bonne thérapie, mais on a souvent des déceptions car ces achats ne sont pas toujours bien réfléchis et le plaisir est de courte durée.
    Merci pour cette mise en garde très utile

    • Audrey Team BHà Geneviève ROUSSE13 Août 2018 - 12h08

      Hello Geneviève

      Merci à toi d’avoir partagé ton point de vue.
      Très bel été à toi

      Bises

      Audrey

  • mélès Danielle13 Août 2018 - 00h08

    Oui c’est vrai ce que vous dites. j’ai eu il y a quelques années la “fièvre acheteuse”, j’ai eu peur de m’endetter, de mal terminer à cause de cela car c’était une vrai addiction. la cause de tout cela ? de mauvaises expériences, des relations avec des hommes qui avaient essayé de me changer, de me faire perdre mes repères et d’exercer une emprise. Des kilos superflus étaient apparus, puis étaient repartis, entre temps j’avais fait un “conseil en image” qui m’avait encore plus fait perdre mon “pouvoir” et mon estime de moi. maintenant j’ai changé de travail, j’habite dans un nouvel endroit et mon “estime de moi” revient.
    je pratique depuis que j’ai une douzaine d’années le truc de la liste, quand cela n’existe pas je fais, même si ce n’est pas super bien fait cela ne se voit pas et cela me fait penser à ma grand mère, qui, lorsque j’avais 4 ans, m’avait transformé un pyjama en chemise de nuit parce que les pyjamas pour moi à cet âge étaient pour les garçons !
    J’ai retrouvé ma créativité, je m’en sers dans mon nouveau métier et pour moi, j’ai 57 ans mais je ne veux pas de garde robe de “senior”, c’est comme les pyjamas et les cheveux courts ce n’est pas fait pour moi !!!

    • Audrey Team BHà mélès Danielle13 Août 2018 - 12h08

      Hello Danielle

      Pour être en harmonie avec soi, il faut avant tout suivre ses apirations profondes donc je ne peux que t’encourager à poursuivre dans cette voie.

      Je te souhaite un très bel été

      Bises

      Audrey

  • Marguerite13 Août 2018 - 07h08

    Ce message vrai et plein de finesse, j’adore ! Acheter c’est comme fumer, irrésistible et comblant un manque affectif. Récemment j’ai vu sur une amie un pull léger si beau que je l’ai retrouvé et essayé dans le magasin où elle l’avait acheté, pour constater qu’il ne m’allait absolument pas. Ce genre d’expérience m’aide à résister. Finalement je suis vos conseils et ressors de ma garde-robe tous mes vêtements en les assortissant mieux, en ajoutant des accessoires que j’avais oubliés. Et ça marche, cela m’aide à me sentir plus belle… donc plus heureuse. Je regarde les autres d’une façon différente, plus sûre de moi donc d’un abord plus facile. Vous avez raison, être plus épanouie et radieuse attire, diminue le manque, la consommation également, c’est un facteur d’équilibre. Globalement votre formation sur le style apporte beaucoup plus de satisfaction que la simple apparence et je suis heureuse de la suivre. Mission accomplie, Emma !

    • Audrey Team BHà Marguerite13 Août 2018 - 12h08

      Hello Marguerite

      Merci beaucoup pour ce partage.
      Nous sommes ravies de t’aider à te reconnecter avec toi et tes envies profondes et ce n’est que le début 😉

      Bel été à toi

      Bises

      Audrey

  • Kate13 Août 2018 - 08h08

    Cet article a été pour moi une révélation! Il est criant de vérité et je me suis reconnue dans mes questionnement qu’il soulève! Bravo de nous faire réfléchir…!

    • Audrey Team BHà Kate13 Août 2018 - 12h08

      Hello Kate

      Ton commentaire me touche beaucoup.
      A travers nos articles, nous essayons de partager le plus possible avec les lectrices et il n’y a pas plus belle satisfaction que leur apporter de la réflexion dans le bon sens du terme.

      Je te souhaite un très bel été

      Bises

      Audrey

  • Phanie13 Août 2018 - 09h08

    Très bon article, avec lequel je suis totalement d’accord!
    Plus jeune, j’ai été une acheteuse compulsive. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus raisonnable. Déjà, je fais plus attention à ce qui me va vraiment, et non pas qu’à ce qui me plaît. Grâce à vos conseils, je fais le tri dans mon dressing au fur et à mesure. Et j’aime voir que de plus en plus, tout ce qui se trouve dans mon armoire, je le mets régulièrement.
    Aujourd’hui, je réfléchis davantage à mes achats. Par exemple, la paire de sandales tropéziennes que j’ai achetée cette année, je l’avais déjà repérée l’année dernière. Mais j’avais estimé qu’elle n’était pas nécessaire, car on était en fin de saison d’été. Moralité; j’ai été encore plus satisfaite quand je l’ai achetée cette année.
    Je fais beaucoup moins les magasins maintenant. Mais pendant les vacances, j’ai profité des soldes pour m’offrir une robe simple mais chic bleu marine de chez Armani, ainsi qu’un trench imperméable court rouge-framboise. Je suis sortie de ce magasin particulièrement contente, car cela faisait longtemps que je ne m’étais pas fait autant plaisir. Certes, cela représentait un certain budget, mais la qualité ne trompait pas. Et ça aussi, je le recherche de plus en plus.
    Pour finir, j’essaye également d’acheter de façon plus écologique, en misant sur les vêtements d’occasion. Il ne faut pas être pressée, et prendre le temps de chercher (pour cela, j’adore l’application Vinted). Et on peut trouver de belles pépites.
    Encore merci à vous de prôner le peu et la qualité!

    • Audrey Team BHà Phanie13 Août 2018 - 12h08

      Hello Phanie

      Merci beaucoup pour ton retour.
      Je suis bien d’accord avec toi : acheter peu mais de bonne qualité apporte davantage de satisfaction qu’acheter 20 pièces lambdas.

      Je te souhaite un très bel été

      Bises

      Audrey

  • Amandine13 Août 2018 - 14h08

    Merci pour cette simplicité et d’être dans la “vraie vie”

    • Floriane Team BHà Amandine27 Août 2018 - 07h08

      Merci à toi de suivre Bien Habillée 🙂

  • Frederique Platano13 Août 2018 - 14h08

    Constat, apres achat de soldes qiuelques pieces qui n ont pas vraiment de liens entre elles….chaque fois j espere constituer une tenue complete au moment de mes achats, mais, non, .
    Coup de coeur pour un petit pardessus pour l automne d un joili vert, dans une boutique une veste en jean bleu clair comme je cherchais depuis longtemps une petite robe de plus, un ou deux petits haut d ete….mais rien d assortis. Je vais encore devoir me creuser la tete pour faire de jolis look avec ce que j ai deja en boutique, je veux dire mon placard…..tous ces achats m ont sembles sur le moment, indispensables….
    Moi, qui ne reve que de penderie minimaliste…je n ai pourtant pas l impression d avoir un vide affectif a combler…loin de la je ne manque de rien….remplacer cette activite compulsive qui me prend par moment, par quoi????, je cherche..

    • Floriane Team BHà Frederique Platano27 Août 2018 - 08h08

      Bonjour Frederique,

      Ne t’en fais pas, je pense que c’est arrivé à toutes les femmes de remplir leur garde-robe en espérant pouvoir composer des tenues plus facilement. Dans un premier temps, peut-être commence par faire le tri pour te débarrasser des pièces que tu ne portes jamais et qui prennent de la place. Ensuite, prends le temps de bien choisir les articles que tu achètes en suivant les conseils d’Emma. Ta penderie sera moins encombrée et tu auras de quoi composer des tenues en un tour de main 🙂

      Je t’invite à lire l’article suivant : https://www.bienhabillee.com/comment-faire-le-tri-et-reorganiser-sa-garde-robe/ qui devrait t’aider à bien réorganiser ton dressing.

      A très vite sur Bien Habillée !
      Bises.

  • AKDR14 Août 2018 - 10h08

    Article de BH et commentaires des lectrices très pertinents. Tout cela va de paire avec l’urgente nécessité de devenir ENFIN des éco-citoyens responsables et raisonnés… Alors juste quelques petites pistes supplémentaires pour “alimenter” le débat…
    Toujours se poser la question de notre empreinte carbone, de l’impact de nos comportements d’achat sur l’économie de notre pays… avant de “passer à la caisse”. S’astreindre à cette sagesse finit inévitablement par nous donner bonne conscience et nous procurer la joie d’avoir bien agi !!!! Exemple : n’est-il pas plus utile et plus sain d’enfiler mes tennis pour aller faire une promenade auprès de Mère Nature, seule ou avec mes copines, plutôt que de me laisser tenter par l’idée de prendre mon véhicule pour aller faire du lèche-vitrines : thé et petits gâteaux peuvent nous attendre à la maison… ? Qu’est-ce que je cautionne ou encourage exactement lorsque j’achète ces vêtements fabriqués à l’autre bout du monde avec des matériaux polluants (ah ! l’odeur bien reconnaissable !!) qui ne sont sains, ni pour la planète, ni pour mon corps, ni pour mon budget ? Est-ce que je ne mérite pas mieux que porter cette n-ième pièce, mal finie, qui passera de mode avant même que je quitte le magasin, qui ne passera pas l’épreuve de la machine à laver ou qui finira par pendouiller sur cintre quand ce ne sera pas sur moi ?
    Et puis, un conseil qui peut aider à moins s’éparpiller. Définir avec exactitude les 3 couleurs qui nous vont au teint, au moral et qui s’associent entre elles, et s’en tenir à elles seules. Pour ma part, il s’agit du bleu (tous les bleus), du blanc cassé, de l’orange…. Avantages : les lavages et les associations en sont facilités, Si j’ai une envie irrésistible d’autre chose, je prête mon attention uniquement aux accessoires dans un autre coloris (sac, écharpe….). Mais en fait, cela ne m’arrive quasi jamais car curieusement, je ne me lasse pas de ma colorimétrie restreinte. Elle a été pensée et éprouvée. Elle est déclinée dans de jolies matières. Elle est ma force…
    J’ajouterai que ce qui est valable pour l’achat vestimentaire l’est aussi pour l’achat alimentaire…. On boude les sodas, les produits industriels, les fruits hors saisons… etc…
    Hauts les esprits et les coeurs !!!!

    • Floriane Team BHà AKDR27 Août 2018 - 08h08

      Hello Anna,

      Merci pour ton partage, effectivement chez Bien Habillée nous encourageons également nos lectrices à adopter une démarche plus “éco-responsable” qu’il s’agisse de vêtements, de cosmétiques ou d’aliments il est important de prendre conscience que notre consommation a un impact direct sur notre environnement et qu’il est temps d’agir.

      A très vite,
      Bises

  • Yuna14 Août 2018 - 20h08

    Quel bel article !
    Cela fait véritablement un an que je me suis lancée à la reconquête de mon épanouissement. Suite à une longue période de mal-être où j’avais tendance à accumuler compulsivement des vêtements et accessoires à foison, je me suis rendue compte qu’à mesure où je remplissais mes armoires, je me sentais de plus en plus creuse… Bien qu’ayant un esprit critique bien affûté sur les techniques de pub et marketing, lorsque je n’avais pas le moral, j’étais devenue la proie idéale !
    C’est en renouant avec ma créativité, des activités de développement personnel et artistiques que j’ai vue la différence d’apport.
    Depuis une année également, je suis avec intérêt la philosophie minimaliste, tout en l’adaptant à mon mode de vie.
    Et si, finalement, les vêtements étaient comme nos amis les plus proches ? Rares mais immense source de joie lorsque nous les (re)rencontrons ?

    Ce blog m’inspire et m’aide toujours autant, un grand merci à vous, ne vous arrêtez surtout pas !!

    • Floriane Team BHà Yuna27 Août 2018 - 08h08

      Coucou Yuna,

      Merci à toi pour ce partage. Nous sommes ravies que les articles de ce blog puissent t’inspirer dans la conquête de ce nouvel état d’esprit.

      A très bientôt sur Bien Habillée !

  • Anne-Hélène14 Août 2018 - 21h08

    Bonjour les filles, merci beaucoup pour cet article !!
    Vous décrivez très bien le piège des bloggeuses modes qui vous vendent du rêve avec des tenues magnifiques et différentes chaque jour mais comme vous le dites si bien ces tenues ne correspondent qu’à leurs morphologies et leur budget et finissent par créer des complexes chez celles qui tentent de s’inspirer de leur style. Je suis moi même tombé dans ce piège de façonner mon style en fonction de ces bloggeuses un temps et j’ai réalisé à quel point ce sentiment de frustration et de perte d’estime de soi généré par à ces jeunes filles à la penderie “parfaite” pouvait être toxique… Votre article m’a remotivé à laisser tomber ces bloggeuses et faire un grand rangement dans mon armoire pour y retrouver mes pièces préférées ! Merci encore !

    • Floriane Team BHà Anne-Hélène27 Août 2018 - 08h08

      Bravo à toi Anne-Hélène !

      Effectivement les blogueuses ont tendance à faire ressurgir chez nous l’envie et le besoin d’acheter. Pourtant elles sont bien éloignées de la réalité, d’autant plus que les tenues qu’elles arborent sont souvent très “tendances” et une fois achetées, on s’en lasse après une saison.

      Merci à toi de nous suivre et nous espérons te revoir très vite ! 🙂
      Bises

  • Jackie15 Août 2018 - 15h08

    Il y a dans mon dressing une petite robe noire achetée il y a un an et qui a toujours toutes ses étiquettes d’achat. Il y a dans ce même dressing deux autres jolies robes noires… Ton article, Audrey, m’a vraiment fait réfléchir et je voudrais t’en remercier. Les “bonnes affaires” n’en sont pas toujours et le plaisir éphémère qu’elles procurent n’en valent pas la peine. J’aime énormément ce blog car il nous invite toujours à faire des choix judicieux et de très bon goût. Merci et au plaisir de te lire!

    • Floriane Team BHà Jackie27 Août 2018 - 08h08

      Merci pour ton partage Jackie, nous sommes heureuses que cet article ait pu t’aider à réaliser qu’il ne faut pas acheter un prix mais un vêtement. Une petite astuce : pose-toi la question avant d’acheter “en ai-je vraiment besoin ?”, tu verras que souvent tu reposeras aussitôt ton article en rayon.

      A très bientôt sur le blog !

  • Ly15 Août 2018 - 19h08

    Article tellement vrai ! que je me répète en boucle d’ailleurs même si j’ai encore un peu du mal à l’appliquer. Ça m’a fait penser à un moment où j’allais passer en caisse après des heures d’attente partout, et j’ai regardé le petit haut que je tenais à la main puis j’ai dit “mais je m’en fiche en fait, j’en ai pas besoin” Ma soeur s’est pas mal moquée de moi… mais j’ai économisé un peu, de mon argent et du temps de queue x)
    Bonne continuation 😉

    • Floriane Team BHà Ly27 Août 2018 - 08h08

      Hello Ly !

      Bravo, ce n’est pas donné à tout le monde de se rendre compte avant l’achat que l’article en question n’a finalement pas tant d’intérêt. Tu verras qu’en te posant la question à chaque fois que tu feras du shopping, tu achèteras plus consciemment et donc plus efficacement. 🙂

      Bises

  • Ary18 Août 2018 - 14h08

    Merci pour cet article!!
    Je peux confirmer que la surconsommation intervient pour essayer de répondre à un manque. Et elle ne concerne pas seulement les vêtements.
    Avec ce blog j’ai appris à me dicipliner concernant mes achats. Maintenant je ne cède plus à tout. J’ai une liste de vêtements dont j’ai besoin avec quelques autres coups de coeur et je me fis à ça lors de mes achats. J’arrive à m’extasier devant un bel article mais à ne pas l’acheter parce que ce n’était pas prévu. Mais je me permet quelques écarts de temps en temps.

    Ce n’est pas facile, mais vous y arriverez!!

    Bonne continuation Team BH. Des bisous!!

    • Floriane Team BHà Ary27 Août 2018 - 08h08

      Merci Ary pour tes conseils et tes encouragements 🙂

      A très bientôt sur Bien Habillée !
      Bises

  • Laurie22 Août 2018 - 08h08

    Et bien merci pour cet article….qui m’a secoué la tête…
    Effectivement suite au décès de ma maman combiné à la faillite de mon mari, j’ai noyé ma douleur dans la recherche du style (étant petite ma mère nous habillait toujours dans les magasins standards , sans marques) et j’ai dépensé énormément d’argent et je me suis fait envoyer des paquets à n’en plus finir pour combler le manque d’attention et de présence dans ma vie.
    Je viens juste de vider une grosse partie des vêtements de mon dressing que je ne mettrai jamais mais qui sur le moment, me permettaient d’oublier ma peine.
    Aujourd’hui 3 ans ont passé et je me rends compte de l’effet surconsommation de fringues…le bonheur est loin d’y être lié…il faut chercher ailleurs….les vêtements ne peuvent pas combler tous les manques….
    Il faut du courage pour voir vraiment ce qui ne va pas et essayer de trouver des solutions plus solides que de vider son compte en banque..
    Merci pour cet article…..il est très sensé, et courage à toutes les filles comme moi qui se battent pour essayer de garder la tête sur les épaules et avancer dans la vie

    • Marina Team BHà Laurie04 Sep 2018 - 23h09

      Merci beaucoup Laurie d’avoir partagé votre expérience. Si le vêtement est un formidable outil pour aller mieux, la fièvre acheteuse porduit, elle, l’effet inverse. Merci aussi pour votre conclusion, porteuse d’espoir et d’optimisme. Bonne continuation 🙂

      Marina

  • Gabriela11 Sep 2018 - 22h09

    Epouvantable ! J’ai vécu une période de surconsommation compulsive. J’en sors à peine… Avec des rechutes même ! Pourquoi acquérir cette paire de Free Lance (marque de rêve, depuis mes 14 ans !) alors que j’ai acheté l’hiver dernier 3 ou 4 paires de chaussures qui me plaisaient moins et que du coup, j’ai peu portées et dont je ne me suis pas débarrassée pour cause de non usure, de “ça peut toujours servir”, etc.
    Jeter ou donner est très difficile aussi, car les sommes investies donnent des scrupules, quant à revendre, n’en parlons pas ! Les chaussures et les vêtements ne sont pas des investissements qui prennent de la valeur avec le temps ! Plutôt que prendre conscience du gaspillage, je stockais un tas de trucs qui ne me plaisaient pas et que je ne porterai pas !
    Il faut apprendre, au moment de choisir d’acheter ou pas, à se raisonner, moi, ce qui fonctionne le mieux, c’est la prise de conscience du temps passé (perdu) à ranger et à gérer l’organisation de mes placards ! Mais c’est un travail de longue haleine !

    • Marina Team BHà Gabriela11 Sep 2018 - 23h09

      Bonjour Gabriela,

      A travers votre message, on mesure le gaspillage, tant budgétaire qu’en temps. Et bonjour la culpabilité ! Mais vous faites bien d’aborder les choses sous un angle différent, celui du rangement. Bon courage, mais je suis sûre que vous êtes bien partie pour gagner en efficacité et donc en style 🙂

      Marina